L'Iran, menace pour Israël et le monde entier, dit Netanyahu au Congrès

le
0

WASHINGTON, 3 mars (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré mardi devant les élus du Congrès américain que l'Iran et ses dirigeants représentaient une menace non seulement pour Israël et le Proche-Orient mais aussi pour le monde entier, et il a appelé de ses voeux des mesures face à son programme nucléaire. "Le régime iranien constitue une grave menace non seulement pour Israël mais aussi pour la paix dans le monde entier", a-t-il dit. "Nous devons nous unir pour faire barrage aux efforts de conquête(...) et de terreur de l'Iran", a-t-il plaidé devant les membres du Congrès, où il intervenait à l'invitation du président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner. A en croire le Premier ministre israélien, tout accord avec l'Iran comportera des concessions qui lui laisseront d'importantes infrastructures nucléaires. En outre, l'Iran a déjà montré à plusieurs reprises par le passé qu'on ne pouvait pas lui faire confiance, a-t-il ajouté. Pour Benjamin Netanyahu, le régime iranien sera toujours l'ennemi des Etats-Unis, et la nécessité actuelle de lutter contre les djihadistes sunnites du groupe Etat islamique (EI) ne fait pas pour autant de l'Iran chiite un ami. La communauté internationale devrait exiger de l'Iran qu'il cesse de soutenir le terrorisme dans le monde et cesse de menacer d'anéantir l'Etat d'Israël, a poursuivi le Premier ministre, pour qui sa visite à Washington n'est pas politique. "Je regrette profondément que certains considèrent ma présence ici comme politique. Cela n'a jamais été mon intention", a dit Netanyahu, en campagne électorale pour les législatives du 17 mars. (Eric Faye pour le service français)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant