L'Iran menace de cadenasser le détroit d'Ormuz

le
0
INFOGRAPHIE - La République islamique n'exclut pas d'interdire le transit des navires pétroliers pour contrer les sanctions occidentales.

Le détroit d'Ormuz est l'un des corridors les plus stratégiques de la planète, celui par lequel transitent près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial. En menaçant, mardi, de le verrouiller, la République islamique savait qu'elle frappait fort. Sur les marchés, les cours du pétrole n'ont pas tardé à grimper, tandis qu'un vent d'inquiétude se mettait à souffler sur les capitales occidentales.

«Le détroit d'Ormuz est un détroit international. En conséquence, tous les na­vires, quel que soit leur pavillon, bénéficient du droit de passage en transit, conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, adoptée en 1982, et au droit international coutumier de la mer», s'est empressé d'affirmer, mercredi, le ministère français des Affaires étrangères, en guise de mise en garde. La veille, le vice-président iranien, Mohammad Reza Rahimi, avait prévenu ses adversaires qu'«aucune goutte de pétrole ne transitera(it) par le détroit d'Ormuz»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant