L'Iran fragilisé par les menaces de sanctions

le
0
Signe que les Iraniens sont inquiets des répercussions économiques des sanctions financières et pétrolières que l'Occident menace d'imposer, le rial, monnaie locale, a chuté de 20% ces derniers jours.

Il semble que la situation économique irannienne échappe au contrôle des autorités. Ces sept derniers jours, la monnaie locale, le rial, s'est effondrée de 20% face au dollar, selon l'agence Fars New Agency. Et ce malgré l'injection massive de liquidités opérée par la Banque centrale d'Iran (BCI) et l'utilisation de différents mécanismes censés enrayer la chute de la valeur du rial.

Face à des sanctions financières et pétrolières de plus en plus lourdes contre la République islamiste pour contrer son avancée nucléaire, les Iraniens sont préoccupés par l'avenir économique du pays. Et continuent de faire la queue devant les banques pour retirer leur argent, en rial, et ainsi pouvoir acheter des devises fortes, notamment des dollars et des euros. Des mouvements qui plombent la valeur de la monnaie iranienne: ce mardi, il fallait encore plus de 17.000 rials pour obtenir un seul dollar. C'est 50% de plus que le taux dit «de référence», fixé à 11.240 rials par la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux