L'Iran évoque une prolongation des discussions sur le nucléaire

le
2

ANKARA, 10 octobre (Reuters) - Les négociations entre l'Iran et le groupe P5+1 sur le programme nucléaire de la République islamique pourraient être une nouvelle fois prolongées si aucun accord n'est trouvé avant la date-butoir du 24 novembre, a déclaré vendredi le négociateur iranien Abbas Araqchi à l'agence de presse Fars. "L'Iran et le P5+1 cherchent très sérieusement à résoudre d'ici fin novembre les différends encore en suspens (...) mais si nous ne parvenons pas à un accord, tout est possible, y compris une prolongation (des discussions)", a-t-il dit. "Nous sommes toujours optimistes sur le respect de la date-butoir", a-t-il cependant ajouté. Une rencontre entre l'Iran, les Etats-Unis et l'Union européenne est prévue la semaine prochaine à Vienne. Parallèlement aux discussions avec le groupe P5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne), des négociations sont aussi en cours entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Celle-ci n'a pas fait état de progrès dans ses discussions mardi et mercredi derniers avec l'Iran au sujet de ses activités nucléaires. Dans un bref communiqué, l'agence onusienne s'est contentée jeudi d'annoncer la poursuite des discussions à une date qui n'a pas été précisée. L'Iran était initialement censé répondre avant le 25 août aux interrogations de l'AIEA sur la nature de son programme nucléaire. Les Etats-Unis et leurs alliés européens soupçonnent le programme nucléaire iranien de comporter un volet militaire clandestin. L'Iran dément vouloir se doter de l'arme atomique et affirme que son programme est purement civil. (Parisa Hafezi, Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le vendredi 10 oct 2014 à 16:48

    On demande des interprètes qui parlent le fourchelangue et le serpentar

  • M6437502 le vendredi 10 oct 2014 à 16:19

    Les discussions durent depuis trop longtemps.Elles ont permis le développement de léEtat Islamique entre autres.