L'Iran et les États-Unis se testent dans le Golfe

le
0
Téhéran simule l'attaque d'une base étrangère en tirant des missiles et Washington renforce ses moyens militaires

Un cran supplémentaire a été franchi dans la confrontation entre l'Iran et les grandes puissances. Alors que reprenaient cette semaine à Istanbul, mais à huis clos et sans grand espoir de réussite, les pourparlers sur le programme nucléaire iranien, la République islamique a sorti ses muscles en simulant l'attaque d'une «base militaire ennemie», sans doute américaine, reproduite pour l'occasion dans le désert Dacht-e Kavir.

Baptisées «Grand Prophète 7», les man½uvres, qui doivent se terminer mercredi par des attaques de «drones-bombardiers», ont donné lieu à des tirs de plusieurs dizaines de missiles balistiques. «Avec 100 % de succès» selon Téhéran.

Dans l'esprit des gardiens de la révolution, la garde prétorienne du régime qui contrôle le programme de missiles, il s'agit de prouver «la détermination, la volonté et la capacité du peuple iranien à défendre ses intérêts nationaux». «Grand Prophète 7» prétend également «envoyer un message

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant