L'Iran en appelle à l'Onu pour régler un contentieux avec les USA

le
0
    NATIONS UNIES, 29 avril (Reuters) - Téhéran a invité l'Onu à 
intervenir auprès des Etats-Unis après la décision de la Cour 
suprême américaine confirmant l'attribution de deux milliards de 
dollars d'avoirs iraniens gelés aux proches de victimes 
d'attentats imputés à la République islamique.  
    Dans une lettre adressée à Ban Ki-moon, secrétaire général 
de l'organisation, le ministre iranien des Affaires étrangères 
Mohammad Javad Zarif le prie d'user "de ses bons offices pour 
amener le gouvernement américain à respecter ses obligations 
internationales".  
    L'Iran accuse Washington de ne pas avoir tenu sa promesse 
concernant la levée des sanctions, après la conclusion en 
juillet de l'accord historique sur le programme nucléaire 
iranien.  
    "Le pouvoir exécutif américain a gelé illégalement des 
avoirs nationaux iraniens, le pouvoir législatif américain a 
ouvert la voie à leur saisie illicite et le pouvoir judiciaire 
américain a décidé de confisquer des biens iraniens sans la 
moindre justification légale ou factuelle", poursuit le chef de 
la diplomatie iranienne dans sa lettre à Ban Ki-moon.  
    La République islamique "ne renoncera jamais à ses droits et 
prendra les mesures nécessaires pour empêcher un tel vol. Cet 
argent appartient à l'Iran", a quant à lui averti Ali Akbar 
Velayati, proche conseiller de l'ayatollah Ali Khameneï, guide 
suprême de Révolution, cité par la presse.  
    La Cour suprême des Etats-Unis a confirmé récemment la 
légalité d'un texte adopté en 2012 par le Congrès selon lequel 
les fonds iraniens gelés doivent être versés aux familles de 
victimes d'attentats auxquels la justice américaine a promis 
2,65 milliards de dollars de dommages.  
    "C'est en fait aux Etats-Unis de payer des réparations dues 
de longue date au peuple iranien pour leur hostilité constante", 
ajoute Mohammad Javad Zarif, qui a rencontré le secrétaire 
d'Etat américain John Kerry à plusieurs reprises, la semaine 
dernière à New York.  
 
 (Michelle Nichols et Louis Charbonneau, avec Parisa Hafezi, 
Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant