L'Iran doit à aider à mettre fin au conflit syrien-Hollande

le
0

PARIS, 14 juillet (Reuters) - L'Iran doit montrer à la communauté internationale qu'il est prêt à aider à une solution au conflit syrien, a déclaré mardi François Hollande. Le chef de l'Etat, qui s'exprimait lors de sa traditionnelle intervention télévisée du 14 juillet, a salué comme "très important" l'accord conclu à Vienne sur le nucléaire iranien, en soulignant que la France avait adopté une position "très ferme" tout au long de la négociation. "Maintenant que l'Iran a une capacité plus grande sur le plan financier, nous devons être extrêmement vigilants sur ce que va être l'Iran", a-t-il dit dans une allusion au déblocage à venir des importants avoirs iraniens gelés par la communauté internationale. Plus particulièrement, il a évoqué la situation en Syrie, estimant que "l'Iran doit montrer qu'il est prêt à nous aider à en finir avec ce conflit". Pour François Hollande, cela passe par un départ du président syrien Bachar al Assad, un allié de Téhéran, qui "est la cause de ce qui s'est produit, donc la conséquence de ce que nous avons à faire pour trouver une solution politique". (Yann Le Guernigou, Julien Ponthus, édité par Eric Faye)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant