L'Iran dénonce à l'Onu les arsenaux nucléaires

le
0

NATIONS UNIES, 27 avril (Reuters) - L'Iran a demandé lundi, à l'ouverture de la 9e conférence sur le traité de non-prolifération nucléaire (TNP) au siège des Nations unies, que les puissances nucléaires renoncent à moderniser leur arsenal d'armes atomiques et a une nouvelle fois accusé Israël de faire peser une menace sur le Proche-Orient. "Nous appelons les Etats dotés de l'arme nucléaire à cesser immédiatement leurs investissements dans la modernisation et le maintien de leurs arsenaux atomiques", a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, qui parlait au nom des 120 pays du Mouvement des non-alignés. Il a ajouté que l'Iran et les 117 autres membres du Mouvement des non-alignés signataires du TNP étaient "profondément inquiets" face aux doctrines militaires, notamment celle de l'Otan, qui permettent le recours à l'arme atomique. La République islamique, elle-même soupçonnée par les Occidentaux de vouloir acquérir l'arme atomique, a conclu le 2 avril à Lausanne un accord cadre sur son programme nucléaire avec le groupe P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne). Les discussions ont repris mercredi dernier dans le but de conclure accord définitif d'ici la fin juin. Dans son discours, le chef de la diplomatie iranienne a critiqué l'Etat d'Israël, qui posséderait l'arme atomique bien qu'il ne l'ait jamais reconnu officiellement, l'accusant de faire peser "une menace grave et permanente sur la sécurité de ses voisins en continuant à développer son arsenal nucléaire". Les Israéliens, qui n'ont pas signé le TNP, participent comme observateurs à cette conférence qui s'achèvera le 22 mai. Signé le 1er juillet 1968, le TNP est entré en vigueur le 5 mars 1970. (Louis Charbonneau, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant