L'Iran décidé à défendre ses intérêts au Yémen

le , mis à jour à 22:42
0

(Actualisé, appel des Houthis à l'Onu, §§ 4-6) DUBAI, 2 mai (Reuters) - L'Iran a des intérêts communs avec le Yémen en terme de sécurité et ne tolérera pas que d'autres Etats de la région les menacent, a averti samedi le vice-ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian. "Personne ne sera autorisé à mettre notre sécurité commune en péril avec des aventures militaires", a-t-il déclaré à l'agence de presse Tasmin, évoquant les raids aériens que la coalition formée par l'Arabie saoudite mène depuis un mois au Yémen contre les rebelles chiites houthis soutenus par Téhéran. Cette semaine, des avions de la coalition ont bombardé l'aéroport de Sanaa, tenu par les rebelles houthis et leurs alliés, détruisant la piste et empêchant un avion de transport iranien d'atterrir. Les Houthis ont demandé samedi aux Nations unies de tenter de mettre fin aux frappes aériennes saoudiennes. "Nous voulons souligner la situation tragique due à la poursuite de l'agression saoudienne contre notre pays et notre peuple", écrit Hussein al Ezzi, un responsable du mouvement houthi Ansar Allah ("Partisans d'Allah"), dans une lettre au secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon. "Nous attendons de vous des initiatives (...) pour mettre un terme à cette agression saoudienne injustifiée", ajoute-t-il. En visite au Sri Lanka, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a souligné samedi que plusieurs pays, y compris l'Iran, plaidaient pour une solution négociée au Yémen. "Nous espérons tous que le Yémen pourra aller de l'avant" mais "ce ne sera pas facile", a dit le chef de la diplomatie américaine. (Sam Wilkin et Mohamed Ghobari; Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant