L'Iran aurait testé un nouveau missile de moyenne portée

le
0
 (Précisions, changement de sources) 
    WASHINGTON, 7 décembre (Reuters) - L'Iran a testé un nouveau 
missile balistique de moyenne portée le 21 novembre dernier, en 
violation de deux résolutions du Conseil de sécurité des Nations 
unies, rapportent deux hauts responsables américains.  
    Selon l'un d'eux, le missile a voyagé en territoire iranien. 
    D'après la chaîne Fox News, qui a révélé l'information, le 
test a eu lieu près de Chabahar, une ville portuaire proche de 
la frontière entre l'Iran et le Pakistan.  
    La résolution 1929 votée en 2010 par le Conseil de sécurité 
des Nations unies en 2010 stipule que "l'Iran ne doit mener 
aucune activité liée aux missiles balistiques pouvant emporter 
des armes nucléaires, y compris les tirs recourant à la 
technologie des missiles balistiques".  
    Dans la résolution 2231 entérinant l'accord du 14 juillet 
sur le nucléaire iranien, qui prévoit la levée des sanctions 
contre Téhéran en échange d'un encadrement des activités 
nucléaires de l'Iran, il est également spécifié que l'Iran est 
"tenu de ne pas entreprendre d'activité liée aux missiles 
capables de transporter des armes nucléaires".   
    En octobre, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et 
l'Allemagne, quatre des six puissances qui ont négocié avec 
l'Iran l'accord de Vienne, en plus de la Russie et de la Chine, 
ont demandé au comité des sanctions de l'Onu de prendre des 
mesures après un précédent test de missile iranien. Mais 
jusqu'ici, aucune action n'a été entreprise par le comité.   
     
 
 (Timothy Ahmann; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant