L'Iran aurait augmenté la livraison d'armes aux Houthis au Yémen

le
0
    WASHINGTON, 20 octobre (Reuters) - L'Iran a augmenté ces 
derniers mois la livraison d'armes en contrebande aux milices 
chiites Houthis en lutte au Yémen contre les autorités 
pro-saoudiennes, dit-on de sources américaines, occidentales et 
iraniennes. 
    Ces armes, en particulier des missiles sol-sol de courte 
portée, transitent par le sultanat d'Oman voisin, ce qui pose 
problème à Washington car la petite monarchie du Golfe est un 
allié que les Etats-Unis jugent stratégique dans la région. 
    Oman a démenti l'existence de contrebande d'armes à sa 
frontière avec le Yémen, qui court sur environ 300 km dans une 
zone désertique connue pour abriter des trafics en tous genres. 
    "Aucune arme n'a franchi notre frontière, nous sommes prêts 
à fournir tous les éclaircissements, si nécessaire", a assuré la 
semaine dernière au journal saoudien Okaz le ministre omanais 
des Affaires étrangères, Youssef ben Aloui. 
    De source autorisée au Yémen et dans le Golfe, on explique 
qu'Oman ne joue certes pas un rôle actif dans cette contrebande 
au profit des Houthis mais ne fait rien pour l'empêcher.  
    L'Iran, qui considère les Houthis comme l'autorité légitime 
au Yémen, a pareillement démenti dans le passé leur fournir des 
armes. 
    Les affrontements entre Houthis, qui tiennent la capitale, 
Sanaa, depuis septembre 2014, et les forces loyalistes soutenues 
par l'Arabie saoudite ont fait une dizaine de milliers de morts 
au Yémen. Ryad intervient militairement à la tête d'une 
coalition de pays arabes depuis mars 2015. 
    Un cessez-le-feu d'une durée initiale de 72 heures est entré 
en vigueur mercredi à minuit mais de précédentes trêves n'ont 
pas tenu longtemps. L'augmentation de la livraison d'armes, mais 
aussi d'argent, aux Houthis, dit-on de mêmes sources, augure mal 
d'une solution à court terme.    
 
 (Yara Bayoumi et Phil Stewart, avec Fatma al Arimi à Mascate, 
Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant