L'Iran augmente ses capacités de stockage

le
0

La compagnie iranienne des terminaux pétroliers (NIOC) a confirmé, via l'agence d'information locale ISNA, le lancement de la construction de réservoirs souterrains pour stocker du pétrole brut au sud de l'Iran. 2,2 milliards de dollars ont été investit en partenariat avec Khatam al-Anbia, une entreprise iranienne d'ingénierie militaire et d'énergie.

La capacité de stockage de ces réservoirs devrait s'élever à 10 millions de barils de pétrole. Si la NIOC n'a annoncé aucune date de fin de travaux pour l'ensemble des réservoirs, elle a assuré en revanche que l'Iran devrait pouvoir stocker quatre millions de barils supplémentaires d'ici l'automne 2013.

Par ailleurs, quatre autres réservoirs sur l'île de Khark, où se situe le plus grand terminal du pays, en sont déjà à plus de la moitié de leur construction. Leur capacité sera d'un million de barils.

La production moyenne de l'Iran est, selon l'OPEP, de 2,9 millions de bpj en 2012. Selon l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) les exportations de pétrole iranien sont tombées à 1 million de barils par jour (bpj) en juillet contre 1,74 million en juin avant l'embargo européen. Cette baisse des exportations aurait provoqué une saturation des capacités de stockage toujours selon l'AIE. La NIOC nie ces informations et assure que l'Iran continuera d'exporter 2 millions bpj en septembre.  Dans les deux cas, le pays doit stocker ses surplus de production.

En avril dernier, l'Iran avait fait appel à la compagnie nationale des tankers (NITC) pour stocker son surplus. La NITC gardait déjà 10 millions de barils au large des côtes et la NIOC avait demandé douze supertankers supplémentaires, pour tripler ses capacités de stockage.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant