L'Iran appelle les Etats-Unis à autoriser les ventes d'avions

le
0
L'IRAN DEMANDE AUX ÉTATS-UNIS DE LEVER LES OBSTACLES SUR LES VENTES D'AVIONS
L'IRAN DEMANDE AUX ÉTATS-UNIS DE LEVER LES OBSTACLES SUR LES VENTES D'AVIONS

TEHERAN (Reuters) - Les autorités iraniennes ont demandé dimanche aux Etats-Unis de lever les derniers obstacles empêchant l'exportation vers la république islamique d'avions de ligne.

Depuis la levée des sanctions internationales, consécutive à l'accord de l'été 2015 sur son programme nucléaire, l'Iran a indiqué qu'il souhaitait renouveler et développer sa flotte commerciale aérienne, prévoyant dans l'immédiat d'acheter plus de 200 appareils produits par Airbus et Boeing pour une somme équivalent à 50 milliards de dollars au prix catalogue.

Mais les négociations avec les deux constructeurs dépendent d'un feu vert du département américain du Trésor, qui tarde à venir (de nombreux composants américains entrent dans la production des Airbus).

"Nous négocions avec tous ces grands noms. Il y a beaucoup d'obstacles mais je suis certain que puisque nous avons respecté toutes les règles et régulations internationales, ces problèmes seront tous réglés", a déclaré le ministre iranien des Routes et du Développement urbain, Abbas Akhoundi, s'exprimant devant une conférence mondiale sur l'aviation organisée à Téhéran.

Selon son adjoint, le vice-ministre Asghar Fakhrieh Kashan, les licences d'exportation pourraient être accordées dans les prochaines semaines par l'administration américaine. Elles étaient initialement attendues pour la fin août mais ont été repoussées d'un mois.

Ce développement faciliterait l'acquisition par l'Iran de Boeing, d'Airbus et d'ATR.

Au congrès des Etats-Unis, les adversaires de l'accord avec Téhéran redoutent que des avions civils ne soient utilisés à des fins militaires, dans le transport de troupes notamment.

Au total, les autorités iraniennes estiment qu'il leur faudra au moins 400 avions pour renouveler et accroître leur flotte commerciale, dont 250 sur les dix prochaines années.

(Tim Hepher; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant