L'Iran annule la conférence pétrolière de février à Londres

le
0
 (Actualisé avec contexte) 
    30 janvier (Reuters) - L'Iran a annulé la conférence prévue 
le mois prochain à Londres, à laquelle devaient être annoncés de 
nouveaux contrats pétroliers et gaziers, en raison d'un problème 
de visas, rapporte l'hebdomadaire Seda, citant le numéro deux de 
la compagnie National Iranian Oil.  
    Les investisseurs étrangers, a ajouté Ali Kardor, seront 
invités en mai à répondre à de nouveaux appels d'offres.  
    "La conférence de Londres a été annulée parce que 
l'ambassade britannique à Téhéran ne pouvait pas émettre de 
visas pour les représentants des compagnies iraniennes, dans la 
mesure où son service de visas n'est pas encore opérationnel, et 
ils ont dû les demander à un pays tiers", a-t-il expliqué.  
    L'événement a été reporté à cinq reprises en raison des 
incertitudes concernant les sanctions internationales liées au 
programme nucléaire iranien, qui ont finalement été levées ce 
mois-ci. En septembre, le ministère iranien du Pétrole a annoncé 
que l'Iran Petroleum Contract (IPC) serait dévoilé à Londres du 
22 au 24 février.  
    Cent trente-cinq compagnies, dont la française Total 
 TOTF.PA , la britannique British Petroleum  BP.L , l'italienne 
Eni  ENI.MI  et l'espagnole Repsol  REP.MC  ont assisté en 
novembre à Téhéran à une conférence sur l'IPC. 
 
 (Parisa Hafezi, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant