L'Iran aide militairement la Syrie

le
0
Le commandant en second de la Force Al-Qods, unité délite des Gardiens de la révolution iranienne, a reconnu pour la première fois la présence de ses hommes en Syrie.

Un haut responsable iranien vient de reconnaître la présence militaire de l'Iran en Syrie, pour aider le régime à réprimer la révolte. Le commandant en second de la Force al-Qods, bras armé des gardiens de la révolution, le général Esmaïl Ghani, a «lâché le morceau» dans une déclaration à l'agence officielle Irna.

«Si la République islamique n'avait pas été présente en Syrie, le massacre de la population aurait été beaucoup plus catastrophique», a-t-il déclaré, ajoutant de façon sibylline: «La présence de la République islamique, de manière physique ou non, a empêché de grands massacres de civils.»

Les propos du général Ghani semblent avoir embarrassé les autorités iraniennes ; le chef des forces armées, le général Hassan Firouzabadi, a assuré que l'aide était «uniquement logistique et morale». Mais la Force al-Qods, unité d'élite suréquipée aussi bien que milice idéologique, jouit d'une grande indépendance. Et elle possède une solide

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant