L'Iran affirme avoir contré le virus Stuxnet

le
0
Les systèmes industriels du pays auraient été débarrassés du virus. Plusieurs «espions», accusés de s'attaquer au programme nucléaire iranien par Internet, ont été arrêtés.

L'Iran affiche sa résistance à Stuxnet. Une semaine après avoir annoncé que plus de 30.000 ordinateurs personnels avaient été infectés par ce virus informatique dans le pays, de hauts responsables ont indiqué dimanche que tous les sites industriels contaminés avaient été «nettoyés». «Une solution a été trouvée pour faire face au virus, et elle va être appliquée», avait indiqué la veille Heidar Moslehi, ministre iranien de l'Information, cité par la télévision d'État. L'Iran, qui a très vite admis que ses réseaux informatiques avaient été touchés, assure qu'elle n'a recensé jusqu'à présent aucun «dégât sérieux».

D'après les expertises iraniennes, Stuxnet ne serait pas aussi dangereux que prévu. Découvert en juin, ce virus recherche sur les ordinateurs infectés un logiciel du groupe Siemens, qui sert au contrôle d'oléoducs, de plate-formes pétrolières ou de centrales électriques. En reprogrammant cette application, il disposerait de capacit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant