L'Iran accuse la Turquie d'entretenir le conflit syrien

le
0

ANKARA, 28 octobre (Reuters) - L'Iran a reproché mardi à la Turquie de faire durer le conflit syrien en exigeant le départ de Bachar al Assad et en soutenant des "groupes terroristes". Téhéran reste le principal allié du président syrien alors que la Turquie est devenue l'un de ses plus virulents détracteurs. "Les ingérences d'Ankara dans les affaires intérieures syriennes ont malheureusement eu pour conséquence de prolonger la guerre et de provoquer de nombreux décès parmi les civils syriens", a déclaré un représentant du ministère iranien des Affaires étrangères cité par l'agence de presse Irna. "La crise syrienne aurait pu s'achever il y a trois ans si les autorités turques avaient cessé de réclamer un changement de régime et de soutenir des groupes terroristes en Syrie", a-t-il ajouté. Il réagissait sans doute à l'entretien du président turc Recep Tayyip Erdogan publié la veille par le quotidien Hurriyet, dans lequel il accuse Téhéran d'attiser les tensions religieuses en Syrie. "Quand nous avons des entretiens bilatéraux avec les Iraniens, ils acceptent de coopérer pour résoudre ce problème. Quand il s'agit de passer à l'acte, ils ont malheureusement leur propre façon de faire", dit-il. (Parisa Hafezi, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant