L'Iran accusé d'avoir planifié un attentat aux États-Unis

le
0
Deux Iraniens, liés aux gardiens de la révolution, auraient préparé l'assassinat de l'ambassadeur saoudien à Washington. Alors que Téhéran se dit outragé, les États-Unis se demandent si l'opération a reçu le feu vert du gouvernement iranien.

Nouvelle poussée de fièvre entre les États-Unis et l'Iran. Washington a accusé mardi Téhéran d'avoir préparé plusieurs attaques sur le sol américain, dont l'assassinat de l'ambassadeur saoudien. Le ministre américain de la Justice Eric Holder a annoncé l'inculpation de deux Iraniens, qui seraient liés aux Qods, les forces spéciales des Gardiens de la révolution. Seul un des suspects a été arrêté fin septembre à New York. «Les États-Unis s'engagent à tenir l'Iran responsable de ses actions», a promis Eric Holder. «Même si cela se lit comme les pages d'un scénario d'Hollywood, l'impact aurait été bien réel et de nombreuses vies auraient été perdues», a justifié Robert Mueller, directeur du FBI.

L'ambassadeur saoudien à Washington, Adel al-Jubeir.
L'ambassadeur saoudien à Washington, Adel al-Jubeir. Crédits photo : © Jason Reed / Reuters/Reuters

Le renseignement américain découvre le complot fin mai. Un informateur clandestin de la DEA, l'agence de lutte contre la drogue, les alerte après une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant