L'Iran a procédé à plusieurs tests de missiles balistiques

le
0
    DUBAI, 8 mars (Reuters) - L'Iran a procédé mardi à plusieurs 
tests de missiles balistiques, annonce mardi le Corps des 
gardiens de la révolution sur son site internet, bravant les 
récentes sanctions instaurées par les Etats-Unis sur ce 
programme militaire de Téhéran. 
    Ces tirs d'essai visaient à "démontrer la force de 
dissuasion de l'Iran et la capacité de la République islamique à 
répondre à toutes les menaces contre la Révolution, l'Etat et la 
souveraineté du pays", disent les gardiens sur leur site 
internet. 
    Ces tests interviennent moins de deux mois après l'annonce 
de nouvelles sanctions américaines visant onze sociétés et 
individus qui seraient impliqués dans le programme de missiles 
balistiques iraniens Emad, testés en octobre 2015.   
    Les Nations unies avaient alors ont estimé que ces tests 
contredisaient la résolution 1929, qui interdisait à l'Iran de 
développer des missiles susceptibles d'être équipés de têtes 
nucléaires. 
    Cette résolution a expiré en janvier, lorsqu'est entré en 
vigueur l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu en 
juillet, mais un nouveau texte, la résolution 2231, appelle 
l'Iran à s'abstenir de développer des missiles conçus pour 
accueillir des têtes nucléaires. 
    Téhéran estime que la résolution 2231 n'interdit que les 
missiles "conçus" pour emporter une ogive nucléaire mais pas les 
missiles "capables" d'en emporter une. L'Iran qualifie l'Emad de 
missile conventionnel. 
 
 (Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc 
Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant