L'Irak souveraine face à l'US Army

le
0
Dans un mois, les forces irakiennes seront livrées à elles-mêmes.

Pari réussi pour les autorités irakiennes, qui souhaitaient manifestement une couverture médiatique minimale de l'événement. Quelques heures avant le début de la cérémonie tenue jeudi en l'honneur des soldats américains en Irak, en présence du vice-président Joe Biden, le gouvernement irakien a retiré sans explication leur accréditation aux journalistes occidentaux présents à Bagdad. «Pour plus d'informations, merci d'adresser vos questions au gouvernement d'Irak», précisait en bas de son e-mail le colonel Barry Johnson, responsable de la communication de l'US Army en Irak.

Près de neuf ans après le lancement de l'opération «Iraqi Freedom» et à moins d'un mois de la fin de la présence militaire américaine en Irak, le gouvernement de Nouri al-Maliki semble vouloir tourner la page. Dans un discours prononcé devant un parterre de responsables militaires irakiens et américains à Camp Victory, complexe militaire situé au nord de la capitale et considéré comm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant