L'Irak pourrait demander l'intervention des forces russes - député

le
0

BAGDAD, 7 octobre (Reuters) - Les autorités irakiennes pourraient demander à la Russie dans les "prochains jours ou les prochaines semaines" de mener des frappes aériennes contre l'organisation Etat islamique (EI) sur leur territoire, a déclaré mercredi à Reuters le président chiite de la commission de la Défense du Parlement irakien. L'Irak, a ajouté Hakim al-Zamili, souhaite que la Russie joue un rôle plus important que les Etats-Unis dans la lutte contre l'organisation djihadiste. "Nous pourrions être contraints de demander à la Russie de lancer prochainement des frappes aériennes en Irak. Je pense que dans les prochains jours ou les prochaines semaines, l'Irak sera contraint de le faire et cela dépend du succès (des Russes) en Syrie", a-t-il dit. La Russie mène depuis une semaine des frappes aériennes en Syrie en soutien au régime de Bachar al Assad. La création à Bagdad d'une cellule de coordination en matière de renseignement et de sécurité entre l'Irak, la Russie, l'Iran et la Syrie contre la menace du groupe djihadiste a été annoncée fin septembre par les autorités irakiennes. (voir ID:nL5N11X00W ) C'est ce nouveau centre de commandement, a poursuivi Zamili, qui conduira dans un proche avenir la guerre contre l'EI. Hakim al-Zamili est un allié de l'influent imam chiite irakien Moktada Sadr. (Ahmed Rasheed; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant