L'Irak n'a pas demandé d'appui aérien de la coalition à Tikrit

le
0

ERBIL, Irak, 19 mars (Reuters) - Les autorités irakiennes n'ont pas demandé le soutien aérien de la coalition internationale mise en place par les Etats-Unis dans l'offensive contre l'organisation Etat islamique (EI) à Tikrit, a annoncé jeudi soir un haut responsable militaire de la coalition. La contre-offensive lancée le 2 mars par les forces irakiennes et des milices chiites alliées pour reprendre Tikrit, qui fut le fief de Saddam Hussein, à 160 km au nord-ouest de Bagdad, est à l'arrêt depuis près d'une semaine. Certains responsables irakiens ont expliqué qu'il faudrait davantage de soutien aérien pour déloger les djihadistes retranchés dans la ville. (voir ID:nL6N0WI25Q ) "Le gouvernement irakien ne nous a pas demandé de mener des frappes aériennes à Tikrit", a dit ce haut responsable militaire. "Nous ne procédons pas à des frappes sans demande et accord du gouvernement irakien ou du gouvernement régional du Kurdistan", a-t-il expliqué. L'absence de la coalition dans l'offensive de Tikrit, la plus importance entreprise en Irak depuis l'essor de l'Etat islamique, en juin dernier, souligne par défaut l'importance du rôle qu'y joue au contraire l'Iran dans une mission d'appui aux 20.000 soldats irakiens et miliciens chiites impliqués dans la bataille. (Isabel Coles; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant