L'Irak ferme son principal poste-frontière avec la Jordanie

le
0

BAGDAD, 16 juillet (Reuters) - Les autorités irakiennes ont fermé jeudi jusqu'à nouvel ordre le principal poste-frontière avec la Jordanie, quelques jours après le lancement par les forces de sécurité et des milices chiites d'une offensive pour tenter de reprendre aux djihadistes du groupe Etat islamique (EI) la province d'Anbar, dans l'ouest du pays. Les autorités ont fermé le poste-frontière de Toureïbil pour priver l'EI de financements provenant des chauffeurs routiers rançonnés à chaque fois qu'ils arrivent en provenance de Jordanie, a déclaré un officier irakien. Un triple attentat suicide au poste-frontière de Toureïbil, en avril, avait été revendiqué par l'EI, qui contrôle la majeure partie d'Anbar et de vastes zones du nord de l'Irak, conquises à la faveur d'une offensive éclair à l'été 2014. (Saïf Hamid et Ahmed Rachid; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant