L'Irak dit que l'EI ne contrôle plus que 14% de son territoire

le
0
    BAGDAD,11 mai (Reuters) - L'Etat islamique ne contrôle plus 
que 14% du territoire irakien, ont annoncé mercredi les 
autorités de Bagdad, qui disent avoir reconquis près des deux 
tiers des zones que contrôlait l'organisation djihadiste après 
son offensive éclair de 2014. 
    "La présence de Daech dans les villes et provinces 
irakiennes a diminué. Après avoir occupé 40% du territoire 
irakien, 14% sont encore sous son contrôle", a déclaré un 
porte-parole du gouvernement à la télévision irakienne. 
    Cette évaluation est plus optimiste que celles que le 
secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a donné à la chaîne de 
télévision Alhourrra le mois dernier lorsqu'il a estimé que 
l'Etat islamique avait perdu 44% de ses territoires en Irak. 
    L'armée irakienne, les combattants kurdes, les milices 
chiites et des tribus sunnites ont reconquis plusieurs villes 
depuis un an, dont Ramadi, Tikrit et Baïdji, mais les 
combattants islamistes restent extrêmement actifs dans le nord 
du pays, où ils occupent Mossoul et d'où ils continuent de 
lancer des attaques meurtrières. 
    Mercredi, des attentats commis dans une banlieue chiite de 
Bagdad ont fait au moins 80 morts et 120 blessés.   
    Le gouvernement irakien a dit vouloir reprendre Mossoul dès 
cette année mais certains responsables admettent en privé que 
l'objectif est très ambitieux. 
    L'armée irakienne a ouvert en mars un nouveau front contre 
l'EI dans la région de Makhmour, présentant cette offensive 
comme une première étape vers la libération de Mossoul. Ses 
progrès restent toutefois assez lents, les forces 
gouvernementales, soutenues par la coalition conduite par les 
Etats-Unis, n'ayant à ce jour repris que cinq villages. 
 
 (Stephen Kalin et Ahmed Rasheed; Nicolas Delame pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant