L'Irak demeure l'un des pays les plus dangereux au monde

le
0
La situation sécuritaire s'y est nettement dégradée depuis un an, déplore un rapport américain qui se penche sur les risques quotidiens auxquels sont exposés ses ressortissants.

Les statistiques sont accablantes. Avec 259 morts au mois de juillet, l'Irak laisse derrière elle le mois le plus meurtrier depuis le début de l'année. Fruit de la compilation des informations communiquées par les ministères irakiens de la Santé, de la Défense et de l'Intérieur, ce chiffre recense principalement des victimes d'attentats à la bombe, civiles pour la plupart. Un tableau inquiétant alors que les assassinats réalisés avec des armes munies de silencieux visant les responsables politiques augmentent de façon considérable, à l'heure où les forces de l'ordre figurent toujours parmi les cibles favorites de l'insurrection islamiste qui persiste dans le pays, plus de huit ans après la chute du régime de Saddam Hussein.

Ces données semblent confirmer les conclusions du rapport américain de l'Inspection pour la reconstruction en Irak rendu public samedi dernier. L'étude, conduite par Stuart W. Bowen Jr, décrit «un lieu de travail extrêmement dangereux» o

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant