L'Irak demandera à Trump d'atténuer les effets de son décret

le
0
 (Actualisé avec commission parlementaire des Affaires 
étrangères) 
    BAGDAD, 29 janvier (Reuters) - Le gouvernement irakien va 
inviter l'administration américaine à atténuer les conséquences 
du décret de Donald Trump sur l'immigration, qui pourrait 
notamment nuire à la lutte contre les djihadistes de l'Etat 
islamique (EI), ont annoncé dimanche deux députés influents 
ayant requis l'anonymat.  
    La commission parlementaire des Affaires étrangères a par 
ailleurs invité l'exécutif à prendre des mesures similaires à 
l'encontre des Américains.  
    "Nous demandons au gouvernement irakien de prendre des 
mesures équivalentes à celles de l'administration américaine", a 
déclaré l'un de ses membres interrogé par Reuters. "L'Irak se 
trouve en première ligne de la guerre contre le terrorisme et il 
est injuste que les Irakiens soient traités de cette façon." 
    Bagdad n'a pour le moment pas réagi à cette décision, qui 
interdit pour 90 jours aux réfugiés et aux ressortissants de 
sept pays musulmans (Syrie, Irak, Iran, Yémen, Soudan, Somalie 
et Libye) de se rendre aux Etats-Unis. 
    Les miliciens chiites des Unités de mobilisation populaire, 
formés et équipés par l'Iran, qui jouent un rôle de premier plan 
dans la lutte contre l'EI, ont également invité le gouvernement 
à fermer les frontières aux Américains et à expulser ceux qui se 
trouvent en Irak.  
 
 (Ahmed Rasheed et Maher Chmaytelli, Jean-Philippe Lefief pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant