L'Irak critique un général US qui a parlé de "partition"

le
0

BEYROUTH, 13 août (Reuters) - Les propos attribués au chef d'état-major de l'armée américaine sur la possibilité d'une partition de l'Irak sont irresponsables et relèvent de l'ignorance, a déclaré jeudi le service de presse du Premier ministre irakien. Le général Ray Odierno, qui quittera vendredi ses fonctions de chef d'état-major, a déclaré à Washington mercredi qu'une partition "pourrait se produire" mais qu'il appartenait aux responsables politiques et diplomatiques de la région d'en décider. "Cela pourrait être la seule solution, mais je ne suis pas encore prêt à le dire", a ajouté Ray Odierno. La prise de plusieurs provinces du nord et de l'ouest de l'Irak par l'organisation Etat islamique (EI) au cours de l'année écoulée a alimenté les spéculations sur la possibilité d'un éclatement du pays, où vivent pour l'instant des sunnites, des chiites et des Kurdes. Le Premier ministre Haïdar al Abadi, un chiite modéré, prône la réconciliation entre chiites et sunnites mais peine à s'assurer un soutien politique suffisant. Son service de presse s'est déclaré surpris par les propos attribués au général Odierno, qu'il considère comme "irresponsables et le reflet d'une ignorance de la situation irakienne". Lors de sa dernière conférence de presse mercredi au Pentagone, Ray Odierno a également déclaré que la lutte contre l'EI se trouvait actuellement dans une impasse et qu'en l'absence de progrès notables au cours des prochains mois, l'armée américaine devrait envisager d'envoyer des troupes au sol aux côtés des forces irakiennes. (Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant