L'Irak accuse l'EI d'avoir volé un million de tonnes de céréales

le
0

BAGDAD, 18 novembre (Reuters) - Les autorités irakiennes soupçonnent les djihadistes de l'Etat islamique d'avoir volé plus d'un million de tonnes de céréales dans le nord du pays et de les avoir transférées dans des villes syriennes sous leur contrôle, annonce le ministre irakien de l'Agriculture. Falah Hassan al Zeidane évoque dans un communiqué publié sur le site de son ministère "des informations selon lesquelles les bandes de l'EI ont fait passer en contrebande plus d'un million de tonnes de blé et d'orge de la province de Ninive vers les villes syriennes de Rakka et Daïr az Zour". Selon le ministre, les djihadistes considèrent ces régions comme sûres et entendent ainsi constituer des réserves. Reuters n'a pas pu vérifier cette information. Lors de leur offensive éclair dans le nord de l'Irak en juin, les combattants de l'EI ont pris le contrôle des silos à grains des provinces de Ninive et Salahadine, qui concentrent environ un tiers de la production de blé et 40% de celle d'orge du pays. En août, l'ancien président de l'Office irakien des céréales avait déclaré à Reuters que les djihadistes s'étaient emparés de 40.000 à 50.000 tonnes de blé dans les provinces de Ninive et d'Anbar et les avaient transférées en Syrie pour les moudre. L'Office d'achat public irakien importe chaque année des millions de tonnes de blé et de riz. L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a estimé dans un récent rapport que les besoins de l'Irak allaient augmenter en raison des difficultés de production, de stockage et de distribution liées à la guerre. (Maggie Fick; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant