L'iPhone 7 est lancé mercredi mais beaucoup attendent le suivant

le
0
    par Julia Love 
    SAN FRANCISCO, 7 septembre (Reuters) - L'iPhone 7 doit être 
lancé ce mercredi à San Francisco mais beaucoup d'investisseurs 
et de consommateurs sont d'ores et déjà plus intéressés par la 
prochaine version du smartphone d'Apple  AAPL.O , dans l'attente 
de nouvelles avancées technologiques. 
    Entre autres caractéristiques - si l'on en croit analystes 
et blogueurs - le nouveau combiné devrait être dépourvu d'une 
prise pour les écouteurs, en prévision de futurs casques sans 
fil, et être équipé d'un bouton "home" tactile et vibrant, ainsi 
que d'un appareil photo à double objectif pour l'édition "Plus". 
    Apple a l'habitude de proposer tous les deux ans une toute 
nouvelle mouture de son téléphone qui représente plus de la 
moitié de son chiffre d'affaires.  
    Ce fut le cas avec l'iPhone 6 en 2014. De ce point de vue, 
l'iPhone 7 représente plus une mise à jour du précédent combiné 
qu'une refonte majeure; il se peut donc qu'il faille dorénavant 
trois ans à Apple pour présenter un tout nouveau produit. 
    Les ventes d'iPhone ont baissé deux trimestres d'affilée 
cette année, ce qui ne s'était jamais produit depuis que ce 
smartphone existe, et certains sites conseillent à ceux qui ont 
acheté l'iPhone 6 ou le 6 Plus d'attendre l'an prochain, qui 
marquera le 10ème anniversaire de l'appareil, pour en changer. 
    Des analystes disent que le futur iPhone 8 pourrait être 
équipé d'un écran plus large et d'un bouton "home" intégré à 
l'écran. 
    Mais en attendant, Wall Street veut de la croissance, 
exerçant une lourde pression sur la première capitalisation 
mondiale pour qu'elle renverse dès cette année la tendance 
commerciale baissière, note Colin Gillis, analyste de BGC 
Partners. 
    "L'iPhone 7 court le risque de décevoir les investisseurs", 
résume-t-il. 
    Le consommateur attend dorénavant plus longtemps avant de 
changer de téléphone, une nouvelle habitude qu'Apple doit 
prendre en compte, dit Ben Bajarin, analyste de Creative 
Strategies. 
    Les analystes estiment par ailleurs qu'après l'iPhone, 
l'Apple Watch sera le second centre d'intérêt de la présentation 
de mercredi.  
    Apple devrait avoir doté la montre, lancée l'an passé, d'un 
processeur plus rapide et d'une puce GPS. La plupart des 
analystes pensent que les ventes de l'Apple Watch, que le groupe 
à la pomme n'a pas dévoilées, ne justifient pas encore tout le 
battage publicitaire organisé autour du gadget. 
    Avec un prix de départ de 299 dollars, bien supérieur à ceux 
d'autres modèles, la changement le plus pertinent que pourrait 
opérer Apple serait de baisser le prix, dit Ben Bajarin.  
    "Cette catégorie est très sensible au prix", observe-t-il. 
Et pour Apple, "le compte n'y est pas encore", ajoute-t-il.     
     
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant