L'iPhone 7 déjà en rupture de stock

le , mis à jour à 10:55
0
L'iPhone 7 déjà en rupture de stock
L'iPhone 7 déjà en rupture de stock

« Je le veux ! » Du haut de ses 16 ans, Sarah, élève en CAP petite enfance venue de Créteil (Val-de-Marne), crève d'envie de se l'offrir. « Celui qui me plaît est à 1 000 €, le prix d'un loyer ! Je n'ai évidemment pas les moyens, donc je vais tenter de me le faire offrir par ma soeur pour remplacer mon vieux 5C. » Comme chez une grande majorité de clients de la marque Apple, la sortie, aujourd'hui, de l'iPhone 7, provoque chez Sarah autant d'envie que de frustration.

 

Première déconvenue : il va falloir être patient. Comme pour l'iPhone 6 il y a deux ans, Apple a sous-dimensionné ses stocks face à la demande. Pas la peine de vous précipiter dans un magasin de la marque, chez un distributeur ou un opérateur ce matin ou cet après-midi en espérant repartir avec un appareil. « Nous ne vendons pas directement sur place pour éviter que trop de personnes se regroupent devant le magasin. Je vous invite à le réserver sur Internet, sur le site Apple, pour le recevoir directement chez vous... dans deux ou trois semaines », se voyait-on conseiller hier après-midi par un vendeur de l'Apple Store du quartier de l'Opéra Garnier à Paris (IXe).

 

Celles et ceux qui se rendront sur place pourront tout de même, à condition d'être là encore patients, manipuler les quelques modèles d'exposition installés la nuit dernière et tester, par exemple, le nouvel appareil photo à double capteur de l'iPhone 7 Plus, son écran 25 % plus lumineux ou encore découvrir de plus près l'absence de prise pour casque audio.

 

Frédéric, 26 ans, attendra donc. Cadre bancaire d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), il conservera encore quelques semaines l'iPhone 6 que sa mère lui a prêté après qu'une chute fatale à scooter a eu raison de son smartphone personnel. « C'est dommage d'attendre autant mais, plutôt que de tenter le coup chez un opérateur, je préfère l'acheter directement chez Apple pour profiter de la garantie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant