L'iode radioactif viendrait de Hongrie

le
0
Selon l'Agence hongroise de l'énergie nucléaire, les très faibles concentrations d'iode 131 mesurées dans l'atmosphère de différents pays d'Europe, dont la France, proviennent d'un Institut spécialisé dans la production de produits radioactifs à usage médical ou industriel.

L'origine des mystérieux rejets d'iode radioactif 131 récemment détectés en Europe,notamment en France, vient d'être identifiée. Il s'agit «très probablement» de l'Institut des isotopes de Budapest, en Hongrie, spécialisé dans la fabrication de produits radioactifs à usage médical ou industriel, révèle l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans un communiqué publié ce jeudi. Selon l'Autorité hongroise de l'énergie atomique (HAEA), qui a alerté l'AIEA, La fuite a démarré le 8 septembre et n'a été stoppée que mercredi. Une enquête est en cours pour en déterminer la cause.

L'agence onusienne a rappelé que les concentrations d'iode mesurées dans l'atmosphère, dès la fin octobre en République tchèque et dans d'autres pays d'Europe, dont la France, ne présentaient pas de danger pour la santé. « Les niveaux d'iode-131 détectés sont extrêmement bas. Il n'y a pas de risque pour la santé de la population», précise l'AIEA dans son communi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant