L'invincible Djokovic décroche un 11eme Grand Chelem

le
0
L'invincible Djokovic décroche un 11eme Grand Chelem
L'invincible Djokovic décroche un 11eme Grand Chelem

Novak Djokovic a remporté son 11eme tournoi du Grand Chelem et son 6eme Open d'Australie ce dimanche, en battant Andy Murray 6-1, 7-5, 7-6.

Il s’est mis à genoux et à a embrassé le court bleu de la Rod Laver Arena. A Melbourne, Novak Djokovic est comme chez lui, et il pouvait bien rendre hommage à ce lieu où il a triomphé pour la sixième fois en neuf ans, ce dimanche. Le Serbe a remporté son onzième tournoi du Grand Chelem en battant Andy Murray 6-1, 7-5, 7-6 en 2h53. Quasi-invincible en 2015 (six défaites, dont une seule en Grand Chelem), le n°1 mondial a entamé l’année 2016 de la meilleure des façons, en battant facilement Nadal (en finale à Doha), Federer (en demies à Melbourne) et donc Murray ce dimanche. Faut-il vraiment encore parler de « Big Four » ? Non, c’est un « Big One » qui règne désormais sur la planète tennis. A 28 ans et huit mois, le voici titulaire de onze Grands Chelems. Il égale donc Bjorn Borg et Rod Laver, et n’est plus qu’à un titre de Roy Emerson et deux de Rafael Nadal et Pete Sampras. Roger Federer en avait déjà 16 à son âge (17 au total), mais il pourrait bien le détrôner un jour (à l’US Open 2017 ?). Cela semblait pourtant insensé il n’y a pas si longtemps.

Un début de match à sens unique, Murray résiste, mais craque dans le tie-break

Ce dimanche, Djokovic était opposé pour la quatrième fois de sa carrière à Andy Murray en finale à Melbourne. Et une fois de plus, l’Ecossais a vu l’écart qui le sépare encore du n°1 mondial. Djokovic, comme contre Federer, a d’entrée de jeu mis la pression sur son adversaire, pour mener 5-0, même si c’est lui qui a concédé la première balle de break du match, dans le premier jeu. Murray, en délicatesse avec son coup droit et ne faisant pas toujours les bons choix, n’a fait que subir, pour s’incliner 6-1 en 30 minutes.

Mais le protégé d’Amélie Mauresmo (victorieuse il y a dix ans à Melbourne) s’est réveillé dans la deuxième manche, variant plus son jeu et servant mieux. Il a tenu jusqu’à 3-3, et ce fameux septième jeu, où il a perdu sa mise en jeu. Murray a débreaké immédiatement...pour finalement perdre à nouveau sa mise en jeu à 5-5, et le set par la suite. Sur sa lancée, le Serbe faisait à nouveau le break d’entrée de troisième set et on pensait alors le match définitivement plié. Mais trop passif et irrégulier, le n°1 mondial perdait son service et laissait son adversaire revenir à 3-3. Les deux hommes ont ensuite facilement gagné leur mise en jeu, et tout s’est donc joué au tie-break. Un tie-break que Murray a entamé par une double-faute, puis une deuxième un peu plus tard. Djokovic l’a finalement emporté 7 points à 3 et, sans démonstration de joie énorme (preuve que gagner un Grand Chelem est devenu une habitude pour lui), il a pu de nouveau célébrer un nouveau titre à Melbourne. Désormais, un nouveau défi s’ouvre à lui : tenter de gagner enfin Roland-Garros en juin prochain. Pour Murray, c’est une aventure d’un tout autre genre qui va débuter pour lui dans les prochains jours, avec la naissance de son premier enfant.

Les stats du match
Premier service : 66% pour Djokovic, 64% pour Murray
Aces : 7-12
Doubles-fautes : 3-5
Coups gagnants : 31-40
Fautes directes : 41-65
Points gagnés au filet : 11 sur 14 - 22 sur 34
Total de points gagnés : 123-99 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant