L'inventaire de Sarkozy sans ses promoteurs

le
0
Les anciens ministres les plus critiques ne participent pas jeudi à la convention UMP sur le bilan. François Fillon le premier.

L'avertissement est signé Jean-François Copé: «La presse attend une autoflagellation lors de notre convention sur l'évaluation? Elle se trompe d'adresse!» Le président de l'UMP a profité du bureau politique, mercredi, pour recadrer une dernière fois les débats qui doivent avoir lieu jeudi après-midi autour du bilan de Nicolas Sarkozy. De «bilan», justement, il ne sera pas officiellement question au cours de cette demi-journée de travail, intitulée «L'avenir est entre vos mains». Copé laisse au PS le «numéro ridicule sur l'héritage, dix-huit mois après» la défaite de la droite. «On va pouvoir comparer ce que l'on faisait et ce que la gauche fait, a-t-il promis. On doit dire dans cette convention: "Pour l'avenir, voilà ce que l'on veut!"»

L'auditoire a été moyennement enthousiaste. Malgré les efforts de son organisateu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant