L'intrigant silence de Paris sur la situation au Mali

le
0
DÉCRYPTAGE - Jean-Yves Le Drian appelle à la «prudence» après l'annonce de la mort probable d'Abdelahmid Abou Zeid et de Mokhtar Belmokthar, les chefs des deux principaux groupes djihadistes du Sahara.

La guerre invisible menée par la France contre Aqmi est devenue depuis quelques jours indicible. Le président François Hollande, son gouvernement et l'armée française restent plus silencieux que jamais depuis l'annonce de la mort probable d'Abdelahmid Abou Zeid et de Mokhtar Belmokhtar, les chefs des deux principaux groupes djihadistes du Sahara. Dans une interview à La Dépêche du Midi à paraître ce lundi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, appelle à la «prudence», estimant ne pas être «en mesure de confirmer matériellement à ce stade» la mort des deux hommes. «Le ministère de la Défense ne parle pas au conditionnel, se justifie-t-il. Une rumeur répétée à l'envi ne fait pas une information.»

Depuis, le président tchadien, Idriss Déby, ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant