L'intrigant imam Abdelkader Chouaa

le , mis à jour le
0
Le nom d'Abdelkader Chaouaa, imam belgo-marocain, a été cité à plusieurs reprises dans des affaires de terrorisme.
Le nom d'Abdelkader Chaouaa, imam belgo-marocain, a été cité à plusieurs reprises dans des affaires de terrorisme.

La chaîne de télévision belge RTBF a révélé, mardi 8 décembre, que Salah Abdeslam, le complice en fuite des commandos djihadistes ayant attaqué Paris le 13 novembre, a tenté de joindre Abdellah Chouaa, par l'intermédiaire d'un ami détenu à Namur. Âgé de 35 ans, employé à l'aéroport de Bruxelles, le même Abdellah Chouaa a été interpellé par la police belge le 23 novembre. Il fait partie des huit personnes qui ont été placées en détention provisoire en Belgique et sont suspectées d'avoir prêté main-forte aux commandos des attentats parisiens. Contacté, l'avocat de M. Chouaa n'avait pas répondu à notre sollicitation au moment où sont écrites ces lignes.

Les enquêteurs s'interrogent sur le rôle qu'Abdellah Chouaa aurait pu jouer dans la cavale de Salah Abdeslam. Si les services de police s'intéressent à lui, ce n'est pas seulement parce que son nom et son numéro de téléphone figuraient sur un papier dissimulé dans la cellule d'un certain Naïm B. que Salah Abdeslam a joint au lendemain des attentats. Les services de renseignement suspectent M. Chouaa de s'être rendu en Syrie. Ce dernier jouait, par ailleurs, fréquemment le rôle de chauffeur pour plusieurs personnes citées dans des dossiers terroristes récents.

C'est aussi parce que c'est un proche de Mohamed Abrini, avec lequel Salah Abdeslam a effectué plusieurs allers-retours entre la France et la Belgique début novembre. Mohamed Abrini n'a, quant à lui, pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant