L'interview de Stéphane Furet (Dorval Finance) : « Nous restons plus optimistes que le consensus pour les actions européennes »

le
7
   

 

Stéphane Furet (Dorval Finance) recommande les valeurs cycliques et automobiles en particulier
Stéphane Furet (Dorval Finance) recommande les valeurs cycliques et automobiles en particulier

 

La reprise mondiale va s'accélérer en 2014. Les indices européens pourraient enregistrer une progression à deux chiffres. Parmi les thèmes à privilégier, Stéphane Furet, directeur général de Dorval Finance, met notamment l'accent sur les valeurs automobiles et technologiques.

Comment abordez-vous 2014 ?

Stéphane Furet : Nous pensons que l'année sera à nouveau favorable aux marchés actions. Ils sont portés par un contexte d'accélération de la reprise (+1-1,5% en zone euro vs. -0,4% en 2013 ; +3-3,5% attendu aux Etats-Unis) et une politique monétaire encore accommodante des deux côtés de l'Atlantique. L'effet de base va être particulièrement favorable au premier semestre et les marchés pourraient être agréablement surpris par les résultats des entreprises. Nous avions d'ailleurs bien anticipés la reprise du cycle, visible à partir de l'été 2013 et nous restons plus optimistes que le consensus. Nous sommes également rassurés par la vigueur de la croissance américaine. Si le marché américain n'est pas particulièrement cher selon nous, les marchés européens gardent une décote d'environ 15%...

Cette décote pourrait-elle se réduire ? Une prévision pour les indices européens en 2014 ?

S.F : Oui, la décote pourrait se réduire d'environ 5% cette année. Ajoutez à cela une progression de 8 à 10% des bénéfices des entreprises. Au final, les marchés européens peuvent raisonnablement enregistrer cette année une progression à deux chiffres.

Quelles sont les thématiques sectorielles à privilégier ?

S.F : Je citerais les valeurs cycliques et en particulier le marché automobile. Le niveau d'immatriculations a atteint un niveau particulièrement bas mais les ventes ont redémarré au quatrième trimestre. La reprise des volumes et les réductions de coûts devraient profiter aux valeurs du secteur (constructeurs et équipementiers) alors que les multiples de valorisation restent raisonnables. Il faut être également positionné sur les valeurs technologiques (numérisation de l'économie) ou sur le secteur de la santé.

Une sélection de valeurs qui illustrent ces thématiques ?

S.F : Faurecia pour les équipementiers automobiles, Renault pour les constructeurs, Gemalto et Ingenico pour jouer la numérisation de l'économie ainsi que Sanofi et Korian dans le domaine de la santé (nous sommes favorables au rapprochement entre Korian et Medica).

Fort de votre expertise autour de la qualité des managements (Dorval Manageurs et Dorval Manageurs Europe), vous lancez un fonds dédié aux valeurs moyennes : Dorval Manageurs Small Cap Euro. Un fonds qui a vocation à être éligible au nouveau PEA-PME ?

S.F : Oui, ce fonds  sera éligible au nouveau PEA-PME. Il sera composé de 50 à 70 valeurs majoritairement en dessous de 1 milliard d'euros. Au niveau géographique, nous allons privilégier l'Allemagne, la France, l'Italie et le Benelux....

Quelles sont les managers que vous appréciez actuellement sur le marché français ?

S.F : Chris Viehbacher qui a réussi à rééquilibrer le portefeuille produits de Sanofi et à améliorer le mix géographique du laboratoire. Je citerais également Michel Favre qui a présenté un plan convaincant pour redresser l'équipementier automobile Faurecia au cours des trois prochaines années. Enfin, Gianbeppi Fortis qui, à la tête de Solutions 30, continue de poursuivre une stratégie très judicieuse tant en France qu'à l'international. La société spécialisée dans le dépannage informatique se diversifie, notamment dans l'énergie en se positionnant sur le futur marché de l'installation des compteurs électriques intelligents Linky.

Propos recueillis par Julien Gautier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stefdura le vendredi 10 jan 2014 à 13:43

    les gerants sont des trends followers. ces mecs vendent quand ca baisse et achetent qd ca monte. de toute facon c pas avec leur argent. aucune vision a long terme, aucune anticipation de rien.

  • gacher le vendredi 10 jan 2014 à 12:53

    la seule chose qui est à deux chiffres et commençant par un 9, c'eest son niveau de ko nn eries

  • stefdura le vendredi 10 jan 2014 à 10:56

    gerant a 2 balles comme tous les autres. trend followers qui stockpickent tous les memes valeurs. sanofi, faurecia etc.0 valeur ajoutée. des nuls. ce message sera effacée par ces memes clones

  • AND.KOTE le jeudi 9 jan 2014 à 16:46

    il a une chance sur deux d'avoir raison ou de se tromper,evidemment il veut vendre ses produits

  • guerber3 le jeudi 9 jan 2014 à 14:45

    On ne peut pas dire qu'il dit cela depuis 50 ans...parce ce qu'il ne les a pas, mais il a bien appris la leçon collective...donc " a l'ouest, rien de nouveau...!

  • fquiroga le jeudi 9 jan 2014 à 12:54

    Les cimetières sont pleins de gens visionnaires.....

  • M5754890 le jeudi 9 jan 2014 à 11:53

    La boule de cristal!Et si c'était vrai!