L'interview de Philippe Waechter (Natixis AM) : "Bernanke vient d'acter la fin d'une politique monétaire"

le
11
L'économie américaine va mieux et Ben Bernanke vient d'en tirer les conclusions en changeant sa politique monétaire. L'ajustement des marchés est en cours explique Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis AM.

Très attendu, le discours de Ben Bernanke a déçu les marchés. Le ralentissement progressif du QE, dans le cas où la croissance américaine ne calerait pas, était pourtant prévisible. Votre réaction d'économiste ?

Philippe Waechter : Ben Bernanke vient d'acter la fin prévisible d'une politique monétaire même s'il s'en est défendu. C'est une dynamique qui s'achève et qui peut troubler les investisseurs. On le sait désormais de façon formelle : si l'économie américaine évolue conformément aux prévisions, le programme de quantitative easing (QE) va ralentir et sera terminé à la mi-2014. Si nous nous plaçons dans cette configuration, cela devrait entraîner une remontée des taux courts en 2015, et influera sur le niveau des taux longs. Ce délai se rapproche. Les investisseurs commencent à l'intégrer.

Bernanke a insisté sur l'amélioration de la conjoncture aux Etats-Unis. N'est-ce pas un signal positif pour l'économie mondiale dans son ensemble ?

P.W : En effet, si la FED change de stratégie, c'est en raison de l'amélioration de la conjoncture américaine. Progressivement, à un rythme modéré, l'économie va retrouver une allure « normalisée », moins dépendante de la politique monétaire. Cet ajustement est en marche...

Après la FED, que peut faire la BCE ?

P.W : Le scénario n'est pas le même. Outre-Atlantique, la situation est plus simple. La zone euro reste confrontée à une crise institutionnelle, un manque de croissance, des déséquilibres marqués entre les économies nationales... Cependant, on commence à constater une amélioration des indicateurs macroéconomiques. Les dernières enquêtes PMI laissent entrevoir une évolution favorable de la situation. Mais l'Europe reste très en retard. Mario Draghi ne peut pas changer de politique monétaire dans l'immédiat. En revanche, le changement de politique monétaire aux Etats-Unis pourrait pousser le dollar à la hausse et profiter ainsi aux entreprises exportatrices européennes.

La dynamique en provenance des pays émergents semble enraillée. Inquiétant ?

P.W : Effectivement, les dernières statistiques chinoises sont très décevantes. La dynamique économique de l'Empire du milieu s'estompe. Cette phase d'ajustement joue aussi incontestablement dans les mouvements négatifs des marchés de ces derniers jours. Dans le même temps, Bernanke nous explique que le moteur américain va prendre le relais. Dans cette optique, les flux de capitaux ont tendance à sortir des pays émergents pour revenir vers les Etats-Unis. Cette mutation fragilise l'environnement global. A l'instar du Japon il y a quelques semaines, les Etats-Unis mènent leur politique en solitaire et cela peut déstabiliser d'autres régions du monde. On observe par exemple que les difficultés chinoises se répercutent directement sur l'économie brésilienne.

Prudence sur les marchés au cours des prochaines semaines ?

P.W : Oui. Les marchés vont rester volatiles. La phase d'ajustement pour déterminer le niveau d'équilibre de taux d'intérêt à long terme n'est pas achevée. Si l'économie américaine va mieux, la dynamique de croissance globale reste problématique, notamment dans les pays émergents.

Propos recueillis par Julien Gautier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le vendredi 21 juin 2013 à 09:10

    Comme c'est bizarre, les marchés n'avaient pas été déçus par les sub-primes.....

  • egoutten le jeudi 20 juin 2013 à 21:54

    et cono, chez NATIXIS c'est toi qui investissait ? avec un cours passé de 20 à 1€ ?

  • python75 le jeudi 20 juin 2013 à 18:28

    C'est maintenant qu'il faut acheter des actions? Le CAC va encore descendre?

  • guerber3 le jeudi 20 juin 2013 à 18:23

    Encore un vendeur d'actions qui gagne son salaire avec les commissions...donc, il faut faire tourner la machine!!!

  • scrubs le jeudi 20 juin 2013 à 18:10

    sell in june....

  • berco51 le jeudi 20 juin 2013 à 17:43

    le crack attendu est_il arrivé

  • salar12 le jeudi 20 juin 2013 à 17:34

    L'économie américaine va mieux?... Il faut le dire vite. On en reparlera dans quelques mois.Mieux ou pas, la FED doit corriger les excès de certains marchés liés au QE dont les marchés actions américains si elle veut éviter de nouvelles bulles.En résumé, rien ne va mieux mais au moins la FED veut éviter d'être responsable du pire...une fois de plus.Les mouvements sur le CAC: les moutons se croient au US mais les moutons font la pluie et le beau temps... jusqu'à la falaise (comme dab).

  • loup333 le jeudi 20 juin 2013 à 16:27

    le soucis c'est que le CAC n'a pas corrigé la crise à la hausse mais corrige déjà à la baisse!!!

  • M9163545 le jeudi 20 juin 2013 à 15:58

    Après des plus hauts pour DJ, DAX et Nikkei, les marchés corrigent...point barre . -

  • s.thual le jeudi 20 juin 2013 à 15:04

    et ils font ces annonces pour faire faire du yo yo au marchés et empocher au passage! ils ramassent sur le dos des petits actionnaires souvent ,,,, ne fléchissez pas nous faisons le jeu de ces requins