L'interview de François Chaulet (Montségur Finance) : "Cette correction n'est pas dangereuse"

le
20
Les erreurs de communication et les maladresses des dirigeants européens et du FMI ont précipité la défiance des investisseurs après l'accord sur Chypre. Mais la correction devrait être de courte durée selon François Chaulet, directeur chez Montségur Finance.

Le plan négocié entre le gouvernement chypriote et ses bailleurs de fonds n'a pas rassuré les marchés. L'idée de taxer les dépôts bancaires créé un précédent et suscite l'inquiétude de nombreux investisseurs. Votre réaction ?

François Chaulet : Pour la première fois en Europe, l'accord trouvé dimanche dernier prévoit de mettre davantage à contribution les actionnaires et les porteurs d'obligations corporate plutôt que les contribuables. Pourquoi s'en plaindre ? On met fin à une pratique qui encourageait l'impunité sous prétexte d'éviter un risque systémique ! A Chypre, compte tenu de la taille des établissements en jeu, il était possible de mettre en place un dispositif de restructuration du paysage bancaire avant même l'instauration de l'union bancaire au niveau européen.

Tout de même, le premier plan rejeté par le Parlement chypriote avait de quoi susciter la colère des épargnants...

F.C: Il y a eu beaucoup d'erreurs de communication dans cette affaire et l'idée de taxer les encours inférieurs à 100.000 euros était dévastatrice. Ce genre d'annonces ne pouvait qu'accentuer l'inquiétude de tous les épargnants, particulièrement dans les pays d'Europe fragilisés par la crise. Le risque de « bank run » n'a pas disparu. Mais cet accord revu et corrigé va permettre à Chypre de rester dans la zone euro et il met à contribution les opérateurs privés. Quand un acteur est défaillant, il doit prendre ses responsabilités et payer directement !

Vous désapprouvez donc les réactions de ceux qui déplorent par principe la taxation des dépôts bancaires pour sauver une banque en difficulté ?

F.C : La leçon que l'on doit tirer de la crise chypriote est claire : il faut regarder la solidité des banques avant d'y placer son argent ! Il s'agit tout simplement de mettre en garde ceux qui investissent dans le système bancaire, tout en offrant bien entendu une garantie implicite de 100.000 euros pour les investisseurs particuliers.

La valorisation des marchés actions est-elle justifiée au regard des fondamentaux économiques ?

F.C : Oui si l'on investit sur les valeurs les plus à même de capter la croissance de demain. C'est l'objectif de notre fonds Montségur Croissance. Nous mettons en oeuvre une stratégie « growth » reposant sur de solides valeurs : Dassault Systèmes, L'Oreal, Essilor, Novo Nordisk etc. Nous sommes également investis sur les valeurs de dividendes avec Montségur Rendement. Nous recherchons des titres susceptibles de générer du rendement mais disposant d'un réel potentiel de croissance. Nous croyons notamment au potentiel de valeurs comme GL Events, Rallye, Total, Eutelsat etc.

Vous restez confiant pour les prochains mois... Pas de retour des grandes peurs en zone euro ?

F.C : Non. Cette correction n'est pas dangereuse. Il s'agit davantage d'une pause après la hausse rapide des dernières semaines. Je n'éprouve pas d'inquiétudes particulières, même pour les valeurs bancaires qui sont durement sanctionnées suite à la crise chypriote. La baisse offre l'occasion de se renforcer sur les marchés. Si la phase d'attentisme risque de se prolonger encore quelques séances, nous surveillerons tout spécialement les indicateurs avancés qui devraient donner, au cours des prochaines semaines, des informations plus précises sur l'état de l'économie mondiale et dessiner une nouvelle tendance.

Propos recueillis par Julien Gautier

redaction@boursorama.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • egoutten le mardi 2 avr 2013 à 09:50

    Chaud les marrons, Chaud les marrons !

  • gacher le mardi 2 avr 2013 à 09:31

    Faut mieux se taire et laisser des doutes, que l'ouvrir et montrer qu'on est un c-on. Lui on n'a plus aucun doute

  • M8725649 le lundi 1 avr 2013 à 14:10

    Mais non, tout va bien, faut investir à donf dans les actions, la crise est finie....RIRES !!

  • tonfateu le dimanche 31 mar 2013 à 22:13

    Pas besoin de berceuse ce soir

  • M8725649 le dimanche 31 mar 2013 à 20:26

    Attendez de voir la Grèce avant fin juin........

  • aboulra le samedi 30 mar 2013 à 09:05

    Pour attirer le client va pas dire que c'est trop cher LOL !

  • 57912062 le jeudi 28 mar 2013 à 19:07

    erreur de communication nous dit-on? c'est bien de communicants/baratineurs dont nous avons plus besoin, place aux actes et aux compétences!

  • aroche le jeudi 28 mar 2013 à 17:32

    Quand on est gérant de fonds actions, les analystes sur les actions sont forcément un peu suspectes. Au même titre qu'une agence immobilière qui me dit que c'est le moment d'acheter...

  • fred1903 le jeudi 28 mar 2013 à 08:03

    F Chaulet vivement que la misere vous touche.. Juste pour voir si vous aller continuer votre beau discours. LA CRISE QUELLE CRISE ?

  • egoutten le mercredi 27 mar 2013 à 22:20

    Regardez son CV sur LinkedIn, LOL, trop drôle... quelle vie géniale il doit avoir avec sa m.. montsegur finance