L'interview d'Olivier de Royère (Cogefi Gestion) : « Des opportunités à saisir d'ici la fin de l'année sur les valeurs moyennes »

le
5

Solutions 30, Jacquet Metal et Esker figurent parmi les valeurs préférées d'Olivier de Royère (Cogefi Gestion)
Solutions 30, Jacquet Metal et Esker figurent parmi les valeurs préférées d'Olivier de Royère (Cogefi Gestion)

Si le pessimisme prédomine clairement sur le front des petites et moyennes valeurs, la baisse de l'euro pourrait constituer un catalyseur. Solutions 30, Jacquet Metal et Esker figurent parmi les sociétés recommandées par Olivier de Royère, gérant du fonds Cogefi Chrysalide chez Cogefi Gestion.

Vous gérez Cogefi Chrysalide, un fonds éligible au PEA PME. Quel est le processus de gestion ?

Olivier de Royère : Nous sélectionnons les titres que nous mettons en portefeuille sur la base d'une analyse rigoureuse de la rentabilité des capitaux investis qu'elles sont capables de générer. A long terme, nous privilégions celles dont la croissance est structurellement forte et la rentabilité élevée mais nous sommes capables d'être opportunistes sur des sociétés largement décotée par rapport à leur valorisation fondamentale.  

Après l'engouement des débuts, quelle est la tendance aujourd'hui ?

O.d.R : C'est un segment sur lequel il faut rester très sélectif. Le potentiel est significatif à condition d'assister à une normalisation des marges des entreprises. Le pessimisme prédomine clairement aujourd'hui mais la baisse de l'euro pourrait constituer un catalyseur pour l'économie européenne mais ne pourra être perceptible avant la toute fin d'année. Des opportunités devraient se dessiner d'ici là dans le cadre des arbitrages de portefeuilles classiques à cette période.

La création du PEA PME début 2014 a-t-il eu un impact positif sur la valorisation des smallcaps ?

O.d.R : C'est un élément positif incontestablement mais il n'explique pas, à mon sens, l'engouement boursier constaté autour des valeurs moyennes entre septembre 2013 et mars 2014. Des performances similaires ont été observées dans les autres pays européens. Cette phase de hausse a permis de rattraper en partie le retard de valorisation. Les investisseurs ont alors commencé à escompter la fin des révisions en baisse des bénéfices des entreprises européennes.

Aujourd'hui, quelles valeurs moyennes peut-on mettre dans son portefeuille ?

O.d.R : Certaines sociétés se positionnent sur des marchés de niches en pleine croissance. C'est le cas de Solutions 30, la société va profiter du déploiement du compteur Linky d'EDF (35 millions de compteurs pour un marché estimé à 1,5 milliard d'euros d'ici 2020) ainsi que du déploiement en cours de la fibre optique qui prend le relais de l'ADSL. Je citerais également Jacquet Metals. Le distributeur d'aciers spéciaux est une valeur cyclique qui devrait profiter du redressement de la production industrielle liée à l'accroissement de la compétitivité salariale de l'Europe. Enfin, je citerais Esker, l'éditeur de logiciels qui propose des solutions de dématérialisation de documents. La société va bénéficier d'une accélération de sa croissance organique, au-dessus de 10%, avec une amélioration régulière de la marge de l'ordre de 1 point par an. Valeur dollar, Esker réalise par ailleurs près de 35% de son activité aux Etats-Unis.

Propos recueillis par Julien Gautier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mardi 14 oct 2014 à 14:49

    t'as vu la tronche des "smalls caps " ..? Moneta ou Pluvalca ou sextant pme ..?

  • M4358281 le mardi 14 oct 2014 à 14:47

    il est gentil lui ..t'as vu la descente ..?

  • monjohn le mardi 14 oct 2014 à 11:07

    N'importe quoi pour vous refourguer la patate chaude !

  • mlemonn4 le mardi 14 oct 2014 à 10:59

    Vous avez raison; vous allez en avoir des opportunités d'achat! Tellement il y aura des tombereaux de vente qui vont déferler; il ne faut surtout pas se précipiter

  • dance4me le mardi 14 oct 2014 à 10:53

    Il rembourse la différence en cas de moins-values?