L'interview d'Alain Corbani (Finance SA) : « le secteur des mines d'or s'est profondément restructuré »

le
9
Après deux ans de chute, l'once d'or est reparti à la hausse depuis juillet. Le moment opportun pour se repositionner sur des mines d'or restructurées explique Alain Corbani, gérant du fonds Global Gold & Precious chez Finance SA.

Quelles sont les caractéristiques du fonds Global Gold & Precious créé en 2000, dont vous assurez la gestion depuis fin 2008 et qui vient d'intégrer la gamme des fonds proposés par Finance SA ?

Alain Corbani : C'est un fonds dédié aux mines d'or. L'indice de référence est le Footsie Gold Mines. Global Gold & Precious compte 35 lignes en portefeuille et 85% de ces valeurs sont nord-américaines. Nous investissons sur les grandes mines d'or cotées mais également sur des mines moins connues du grand public de petite et moyenne taille. L'approche d'investissement est fondamentale : les valeurs sont sélectionnées sur des critères de solidité de bilan, de rentabilité et de réputation et parcours des dirigeants de ces entreprises. Il s'agit d'une gestion de conviction.

Le cours de l'once a baissé ces deux dernières années de 1 800 dollars en septembre 2011 à 1 200 dollars début juillet avant de repartir toutefois ces dernières semaines à la hausse. Pourquoi investir aujourd'hui sur un fonds aurifère et métaux précieux?

A.C : En Bourse, le secteur des mines d'or a baissé de 60% au cours des deux dernières années et retrouvé ses niveaux d'il y a quinze ans alors que le cours de l'or a été multiplié par quatre sur la même période. Pendant ce temps, j'observe que les restructurations en cours dans le secteur des mines d'or ont été les plus importantes en vingt ans : changements de management, révisions des budgets d'exploration, spécialisation sur les actifs les plus rentables. Conséquence, la rationalisation des actifs aurifères va se traduire, à prix de l'or constant, par une amélioration des marges de ces sociétés. Cet assainissement des fondamentaux est une condition préalable à la réévaluation de leur cours de Bourse...

Certes mais la demande d'or est-elle bien orientée actuellement ?

A.C : Nous observons actuellement une réorientation de la demande d'or vers des acteurs de long terme (banques centrales) au détriment des investisseurs de court terme (ETF). La demande des acheteurs particuliers est de son côté élastique, variant en fonction de l'évolution du cours du métal. Après une période de désaffection, les investisseurs commencent à revenir sur cette classe d'actifs. Depuis juillet, l'once d'or a effectivement regagné du terrain de 1 200 à 1 400 dollars l'once. En Inde, la baisse de la roupie devrait entraîner des mauvais chiffres de consommation au cours du trimestre en cours.

L'or a traditionnellement un statut de valeur refuge. La reprise économique en cours ne risque t-elle pas de remettre en question le rebond récent du cours du métal jaune et de pénaliser davantage les mines d'or ?

A.C : Attention aux idées reçues ! Le métal jaune n'est pas forcément une valeur refuge. De même, il n'est pas corrélé sur longue période à l'évolution du dollar. En revanche, dans une période de création monétaire débridée, la demande en or des banques centrales, notamment en provenance des pays émergents, a tendance à augmenter.

Sur quelles mines d'or investissez-vous ?

A.C : Notre première capitalisation est Barrick Gold Corp (9% du fonds), une société aurifère dont la capitalisation boursière avoisine les 20 milliards de dollars. C'est le plus gros producteur d'or. Le titre a particulièrement sous-performé l'indice. La société a commis des erreurs, des acquisitions peu opportunes entre autre, mais le cours a été sanctionné alors que ses fondamentaux restent solides. Suivent Goldcorp Inc. et True Gold Mining Inc..

Propos recueillis par Julien Gautier


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pstl le lundi 9 sept 2013 à 11:00

    BLABLABLA ... au plus haut on nous promettait l'Or à 2000 ca ils l'ont tous oublié d'un coup.Ca me rappelle ALCATEL promis a 130e et qui a côté quasi plus rien et dont on s'extasie là de l'envolée à 2e et plus ...

  • couronee le lundi 9 sept 2013 à 01:17

    Maintenant que JPM a pu racheter l'or qui lui manquait pour livrer ses propres contrats, pas de raison que ça ne remonte pas... Hahahahhahahahaha!

  • M5124785 le samedi 7 sept 2013 à 11:58

    Jpeux vous dire que c'est la q.ueue dans les milieux spécialisés.

  • nodes le samedi 7 sept 2013 à 10:00

    son fonds superforme presque toujours la catégorie Morningstar correspondante. Pas la peine de continuer avec ce fonds. Mieux vaut le fermer et ouvrir un nouveau

  • gbirothe le samedi 7 sept 2013 à 08:37

    propos de quelqu'un non intéréssé qui gère des fonds en or....

  • guyguy18 le vendredi 6 sept 2013 à 19:21

    L'ideal:Krugerand sous plastique acheté en Gelbique.

  • M5124785 le vendredi 6 sept 2013 à 19:09

    La hausse de l'Or est proportionnelle au programme d'impression des dollars de la FED.

  • SeanO le vendredi 6 sept 2013 à 15:23

    Encore un qui a oublié son nez rouge de clown!Perf du "gérant"(et de ses petits camarades qui l'ont précédé);depuis le 1er janvier -45%,depuis 1 an - 46%,3 ans -51%,5 ans -33%,10 ans 14%(moins les frais de gestion et l'inflation?).Si vous voulez acheter l'or,et bien achetez l'or(!),la plupart des gérants sont bien incapables de battre leur indice de référence,et puis on connait tous l'histoire du singe,avec ses fléchettes,et du gérant...

  • msglyon le vendredi 6 sept 2013 à 13:12

    sympathique en diable, ce monsieur propose ni plus ni moins que d'acheter des entreprises dont on ne connait que 3 noms et qui sont toutes totalement non conseillées par le consensus des collegues du monsieur... Allez y, mais vous pouvez aussi jouer au loto ou aux courses , c'est plus simple de comprendre le risque, et ca sera aussi efficace en terme de rentabilité...