«L'intervention française au Mali a déplacé la menace djihadiste en Afrique centrale»

le
1
I NTERVIEW - Pour Mathieu Guidère, spécialiste d'al-Qaida, les djihadistes de Boko Haram et Ansaru, qui avaient combattu au Mali, décident d'importer au Nigéria les méthodes d'Aqmi.

LE FIGARO - Qui se cache derrière le groupe Ansaru?

Mathieu Guidère - Ansaru signifie littéralement: les défenseurs des musulmans au pays des noirs. Le premier communiqué émanant de ce groupe date de janvier 2012. Ansaru a été fondé par des dissidents de la secte islamiste nigériane Boko Haram. Le groupe se réclame du califat de Sokoto, créé au 19ème siècle. L'empire de Sokoto englobait le nord du Nigéria et une partie du Cameroun. Ansaru se considère comme une organisation transnationale, panislamiste à l'inverse de Boko Haram qui a un objectif local: créer un État islamique dans le nord du Nigéria. Ansaru se distingue aussi de Boko Haram par son mode opératoire: la prise d'otages occidentaux. Après sa création en 2002, Boko Haram s'est l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le lundi 18 nov 2013 à 13:31

    bravo porcinet , t'as foutu le b.ordel avec ta guéguerre