L'interprète de l'hommage à Mandela admis en hôpital psychiatrique

le
0
Souffrant de troubles du comportement, Thamsanqa Jantjie avait massacré la traduction en langage des signes de la cérémonie du stade de Soweto.

Son charabia gestuel n'a pas fini de faire polémique. Thamsanqa Jantjie, choisi pour traduire en langage des signes la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, le 10 décembre dernier, a été admis dans un hôpital psychiatrique près de Johannesburg, rapporte jeudi la presse sud-africaine. Son épouse l'a conduit mercredi dans cet établissement spécialisé où il a été admis sur le champ, selon le quotidien The Star. «Ces derniers jours ont été durs. Nous l'avons soutenu parce qu'il fait probablement une dépression», a-t-elle déclaré.

Thamsanqa Jantjie, 34 ans, avait en fait un rendez-vous pour un bilan dans un hôpital psychiatrique le jour même de la cérémonie de Soweto. Mais lorsqu'on lui a proposé de travailler pour l'hommage à Mandela, il l'a annulé. Pour justifier ses traductions massacrées en langage des sign...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant