L'internationalisation du yuan progresse

le
0
La Chine multiplie les initiatives visant à tester sa monnaie, qui n'est pas convertible, sur les marchés étrangers.

L'internationalisation de la monnaie chinoise, le yuan, progresse à pas de géant. Lundi le groupe Cheung Kong, contrôlé par le milliardaire de Hongkong Li ­Ka-shing, a annoncé l'introduction en Bourse de sa branche immobilière Hui Xian avec des actions pour la première fois libellées en yuans. Jusqu'à présent seuls Caterpillar et McDonald's avaient franchi le pas en émettant des emprunts obligataires dans cette monnaie à Hong­kong l'an dernier.

Même le temple de la finance en Asie du Sud-Est, Singapour, succombe aux charmes de la monnaie chinoise. La Banque centrale de ce pays serait en discussion avec son homologue chinois pour autoriser les transactions en yuans dans la cité-État, affirme le Wall Street Journal. La décision n'est pas prise, mais Singapour est «bien située pour faciliter les flux commerciaux avec la Chine continentale», souligne l'autorité monétaire du pays.

La Chine a déjà clairement montré sa volonté de multiplier les accords de crédits

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux