L'intérim table sur une nouvelle année difficile

le
0
Les effectifs ont chuté de 11,6% l'an dernier. Ils ont accéléré leur baisse au premier trimestre. L'industrie est le secteur le plus touché. » Stabilisation en trompe l'?il du chômage en mai

L'intérim, un indicateur avancé du marché du travail, souffre. 2012 a été une année difficile après deux années de redressement. Les cinq premiers mois de 2013 ne marquent pas d'amélioration. Les perspectives pour les prochains mois ne sont pas bonnes. «Il n'y a pas beaucoup de raisons d'espérer une amélioration de la situation de l'emploi par rapport à 2012», explique François Roux, délégué général de Prism'emploi, l'organisation professionnelle qui regroupe 600 entreprises réalisant 90% du chiffre d'affaires de la profession de l'intérim et du recrutement.

L'intérim qui représente 3% de l'emploi salarié, a connu l'an dernier une chute de 11,6% de son activité avec 525.058 intérimaires employés à temps plein contre 567.080 en 2011. Le recul des effectifs employé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant