L'intérim signe sa plus mauvaise année depuis 2009

le
0

Le secteur a perdu 45.000 emplois en équivalent temps plein sur l'ensemble de 2013. Les premières semaines de janvier ne montrent pas vraiment de signes de reprise.

Le ralentissement de la baisse en décembre de l'emploi dans l'intérim (-0,8%), qui faisait suite à une légère hausse des effectifs en novembre (+1,2%) et à un repli de 0,9% en octobre, n'aura pas suffi pour sauver l'année de la profession. Le secteur de l'intérim a en effet enregistré en 2013 sa plus mauvaise année depuis 2009, avec une baisse du nombre d'intérimaires en équivalent temps plein (ETP) de 45 000. «A fin 2013, nous étions à 480.000 intérimaires en ETP, contre 525.000 un an plus tôt», précise François Roux, le délégué général du Prisme qui regroupe l'ensemble des professionnels de l'intérim.

C'est au premier semestre que le décrochage a été le plus marqué, avec un repli de 12% des effectifs, Janvier étant le plus mauvais mois de l'année. Toutes les régions françaises s'inscrivent...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant