L'Intérieur réfute des dysfonctionnements massifs lors du vote

le
1
L'INTÉRIEUR DÉMENT DES DYSFONCTIONNEMENTS MASSIFS LORS DU VOTE
L'INTÉRIEUR DÉMENT DES DYSFONCTIONNEMENTS MASSIFS LORS DU VOTE

PARIS (Reuters) - Le ministère français de l'Intérieur assure dimanche que les dysfonctionnements, notamment pour les bulletins de vote, dénoncés par plusieurs partis, dont le Front national, ne sont pas de nature à porter atteinte à la sincérité de l'élection.

Le parti de Marine Le Pen a dénoncé "de très nombreux dysfonctionnements", accusant le gouvernement "de truquer par les moyens les plus odieux le vote des Français".

"Dans de nombreux bureaux, a été notée l'absence de bulletins de vote du Front National, ou la présence de bulletins de vote du Front National ne correspondant pas à la circonscription électorale du bureau concerné", écrit-il.

Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan critique lui aussi un "scrutin tronqué, indigne de la France", soulignant que dans plusieurs villes, les bulletins du parti n'ont été livrés ou présentés qu'en fin de matinée.

Vendredi, cette formation, comme le Parti communiste et le Parti de Gauche, avaient protesté contre des "dysfonctionnements" dans l'envoi aux électeurs de la propagande électorale.

"Nous avons aussi signalé le manque de panneaux d'affichage, l'absence dans des centaines de communes, grandes ou petites, d'affiches électorales, ainsi que les erreurs de routage des bulletins de vote entre circonscriptions", écrit Debout la République.

"S'il a pu y avoir des dysfonctionnements, c'est mineur, comme ça arrive à chaque scrutin", a répondu Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

"Mais après vérification, il apparaît qu'aucun des faits avancés n'est en mesure de porter atteinte à la sécurité du scrutin, soit parce qu'ils ne sont pas avérés, soit parce qu'ils avaient déjà été traités" ces derniers jours "par les services préfectoraux, en lien avec les communes concernées", a-t-il dit à Reuters.

Le ministère de l'Intérieur "reste entièrement mobilisé pour assurer la loyauté et la sincérité du scrutin, qui sont en effet des enjeux majeurs dans une démocratie comme la nôtre", a ajouté le porte-parole.

Le Parti de gauche accuse pour sa part la mairie FN du Pontet (Vaucluse) d'avoir fait en sorte que les bulletins du Front de gauche soient introuvables.

"Les bulletins de notre liste n'étaient pas disponibles ce matin dans les bureaux de vote et les électeurs se voyaient invités à les imprimer à domicile", affirme François Delapierre, secrétaire national, dans un communiqué.

(Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le dimanche 25 mai 2014 à 19:03

    si sûr .....