L'interdiction du voile intégral devant la Cour européenne

le
0
Une Française conteste pour la première fois la loi de 2011 devant les juges de Strasbourg.

Ironie du sort. Alors même que la cour d'appel statue mercredi sur la très sensible affaire Baby Loup, s'ouvre, à quelques minutes près, l'audience de la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) concernant l'interdiction du voile intégral en France.

Le cas a été porté devant la juridiction européenne, le jour même de l'entrée en vigueur du texte, le 11 avril 2011. C'est une justiciable française dont on ne connaît que les initiales, S. A. S., qui conteste la loi française qui stipule que «nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son vi­sage». La plaignante affirme porter burqa ou niqab «pour être en accord avec sa foi, sa culture et ses convictions personnelles». S. A. S. précise porter le niqab «en public comme en privé, mais pas de façon systématique». Elle accepte de ne pas le porter tout le temps dans l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant