L'interdiction du cumul attendra 2017

le
0
Cette promesse de campagne de François Hollande fait l'objet d'une lutte intestine au sein de la majorité.

Face à la fronde des élus et du Parti socialiste, l'exécutif va-t-il tenter de passer en force? L'interdiction du cumul des mandats, l'une des réformes les plus consensuelles parmi les promesses de François Hollande, est l'objet d'un bras de fer entre les caciques de la Rue de Solferino d'une part, le gouvernement et l'Élysée d'autre part. En jeu, la date d'application de cette interdiction: le premier secrétaire, Harlem Désir, souhaite voir la réforme appliquée le plus rapidement possible - c'est-à-dire à l'occasion des municipales de 2014 - tandis que le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, défend une mise en œuvre au terme du quinquennat. Son ministère semble avoir tranché : l'interdiction n'interviendrait que dans trois ans, six mois avant les législatives de 2017. «La présente loi entre en vigueur le 31 décembre 2016», indique le «projet de lo...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant