L'interdiction de l'exploitation des gaz de schiste maintenue

le
1
LE GAZ DE SCHISTE
LE GAZ DE SCHISTE

PARIS (Reuters) - Le gouvernement ne reviendra pas sur l'interdiction de l'exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique, a déclaré vendredi la ministre de l'Ecologie Delphine Batho.

La France a banni en 2011 l'usage de cette technique, jugée hautement polluante, mais le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a déclaré vouloir "regarder" le dossier de l'exploitation des gaz de schiste sans toutefois le rouvrir.

"Le gouvernement maintient clairement et nettement sa position sur l'interdiction de l'exploitation des gaz de schiste", a déclaré Delphine Batho sur BFM-TV et RMC.

"Rien aujourd'hui dans l'agenda du gouvernement n'envisage de revenir sur l'interdiction de la fracture hydraulique", a-t-elle ajouté.

La ministre de l'Ecologie a estimé qu'Arnaud Montebourg avait posé une "réflexion intellectuelle, à partir de techniques futures qui en l'état actuel des choses n'existent pas".

Les défenseurs des gaz de schiste, parmi lesquels Total et GDF Suez, font valoir que leur exploitation permettrait des créations d'emplois, comme aux Etats-Unis, et rendrait la France moins dépendante du gaz importé de l'étranger. Mais le gouvernement fait valoir qu'aucun pays n'a pu prouver que cette technique était sans conséquence sur l'environnement ou la santé.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 20 juil 2012 à 17:02

    La ministre de l'Ecologie a estimé qu'Arnaud Montebourg avait posé une "réflexion intellectuelle, à partir de techniques futures qui en l'état actuel des choses n'existent pas"?...Autrement dit : Montebourg, circule avec ton "intellect à la gomme"..il n'y a rien à voir !!!...