L'Inter profite du feu d'artifice

le
0

Mener 3-0, puis 3-1 à onze contre dix, ne suffit pas à l'Inter pour passer une soirée tranquille. Mais les Nerazzurri s'imposent quand même 4-2 face à une formation valeureuse de la Fiorentina. Les tifosi de Giuseppe-Meazza ont eut droit à un sacré spectacle.

Inter 4-2 Fiorentina

Buts : Brozović (3e), Candreva (9e), Icardi (19e, 90e+1) pour l'Inter // Kalinić (36e), Iličić (62e) pour la Fiorentina

Les mains derrière les oreilles, évidemment. Quand il fait trembler les filets après un joli numéro personnel dans la surface, Mauro Icardi délivre sa spéciale aux supporters de l'Inter. Il y a encore un mois, l'attaquant argentin aurait reçu des insultes en retour et vu des banderoles pas vraiment accueillantes du genre "Mercenaire" ou "Infâme". Mais là, le public exulte. Comme lorsqu'il plante le doublé dans le temps additionnel. La vérité, c'est que depuis la parution mi-octobre de son autobiographie, au moins malavisée, si ce n'est irresponsable, Icardi a marqué huit fois ! Dont deux buts à la Fiorentina, lors d'une soirée aussi prolifique que déroutante, qui restera comme le premier succès de Stefano Pioli sur le banc de l'Inter.

3-0 en vingt minutes


Des occasions, il y a en a eu à foison et des deux côtés. L'armada offensive interiste s'éclate dans la défense adverse et enquille les buts : 3-0 en même pas vingt minutes ! D'abord, une grosse frappe sous la barre de Marcelo Brozović (3e). Puis un centre au cordeau de son compatriote, Ivan Perišić, mal négocié par le gardien Tătărușanu, qui fait le bonheur d'Antonio Candreva (9e). Et enfin, Icardi fait danser Gonzalo Rodríguez sur un crochet extérieur pour s'ouvrir le chemin des cages (19e). Pourtant, le match est loin d'être plié. En face, la Fiorentina enchaîne les occasions et finit par être récompensée lorsque Nikola Kalinić s'échappe dans le dos de la défense (36e). Mais l'expulsion de Gonzalo Rodríguez, juste avant la mi-temps, pour une faute par derrière en position de dernier défenseur, tombe très mal pour les hommes de Paulo Sousa.

La Fio

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant